SOUS TOUS NOS JOURS

Tu fais ton homme, t’en fais des caisses

Et je crois que j’en fais des caisses aussi

Sous le meilleur jour,

C’est de là qu’on s’affiche

Il se passe quelque chose entre nous.

On se trompe dès le départ,

A s’afficher sous le meilleur angle

Pourtant tenir la pose fatigue

Et on le sait, mais on le fait.

C’est pourtant demain que je saurai si je t’aime,

Et c’est demain que tu sauras si tu m’aimes aussi

Quand je te demanderai de me foutre la paix

Et quand tu ne voudras plus voir ma tête, celle de tous les jours

Celle sans filtre, sans attitude, celle des jours de la vraie vie

Quand tu te laisseras aller, que tu seras sale

Que tu n’auras envie de rien

Que tous tes efforts du début t’auront vidé pour te rendre loque

Que je serai bourré de mes maux et que tu n’existeras plus

Que je ne réaliserai plus que tu es là,

Pire encore quand ta présence m’indisposera

Que je serai sale aussi

Que je serai loque à mon tour

Que je rêverai que tu disparaisses

Pour me laisser rire ou pleurer comme j’en meure

Sans avoir de compte à rendre

Et que tu désireras la même chose, mais en secret

Parce que mes besoins aspireront les tiens

Et que tu considéreras que tu dois t’écraser

Te taire

Pour me laisser place

Et tu feras fausse route

Tu commettras l’impair

Quand tu me connaîtras sous tous mes jours,

Toutes mes nuits,

Et moi sous tous les tiens,

Alors oui on verra si je serai là

Et si tu l’es pour moi

Après ça.



28 vues

© 2018 JFGKLUB.NET